Les Tutos de PĂ©pin

Typographie

"L'image a une force que la parole n'a pas forcément". Marceline Loridan-Ivens

Historique.


 

Avant l'Ă©criture les premiĂšres civilisations utilisĂšrent pour communiquer par Ă©crit des pictogrammes. les SumĂ©riens (cunĂ©iformes) les Ă©gyptiens (hiĂ©roglyphes). Ensuite les pictogrammes ont donnĂ© naissance aux premiers alphabets avec  les phĂ©niciens, les Grecs et et les romains. Bien d'autres civilisations antiques ont dĂ©veloppĂ© leur propre alphabets, les Mayas,  les arabes, les chinois ....



    Évolution du pictogramme jusqu'Ă  l'alphabet moderne

-4000 ans

XXe

Quelques typographes ayant marqué leur époque

Bi Sheng (990 à 1051 ) né en Chine

Il peut ĂȘtre considĂ©rĂ© comme le prĂ©curseur de l'imprimerie Ă  partir de caractĂšres mobiles, rĂ©alisĂ©s en porcelaine et en argile. Son procĂ©dĂ© fut par la suite amĂ©liorĂ© au XIIe par le CorĂ©en Choe Yun-ui (1102-1162) qui pense-t-on inventa les premiers caractĂšres en mĂ©tal.

Bi Sheng

Johannes Gutenberg (1400 à 1468) né en Allemagne

Il fut l'inventeur de l'imprimerie mécanisée en mettant au point toute la chaine des moyens et procédés de l'imprimerie moderne. On peut citer comme inventions :

  • les caractĂšres interchangeables en mĂ©tal.
  • le procĂ©dĂš de fabrication des caractĂšres (poinçon/matrice).
  • Il modifie un pressoir a vin pour en faire une presse d’imprimerie (d’oĂč son nom).
  • Mise au point d'encres d’impression.

Johannes Gutenberg

Claude Garamont (1499 à 1561) né à Paris

Il est considéré comme celui qui a modernisé les caractÚres typographiques. Il a donné le nom à la police Garamond (il est d'usage d'écrire son patronyme avec un t et la police avec un D). Ce brillant imprimeur ne doit pas faire oublier d'autres imprimeurs renommés de son époque comme Simon de Colines, Antoine Augereau et Pierre Haultin.

Claude Garamont

Giambattista Bodoni (1740 à 1813) né en Italie

Issu d'une famille d'imprimeurs il crée sa propre police reconnue dans toute l'Europe par sa pureté, sa finesse et son élégance.

Son Manuale tipografico Ă©ditĂ© Ă  titre posthume en 1818 peut ĂȘtre considĂ©rĂ© comme un chef-d'oeuvre de l'art typographique.

Giambattista Bodoni

Firmin Didot (1764 Ă  1836)

Il a donnĂ© le nom Ă  toute une famille de polices, les didones. Il a travaillĂ© avec son frĂšre Pierre Didot lui mĂȘme fondeur et graveur, tout deux sont les descendants d'une famille d’imprimeurs qui perdure jusqu'au XXIe.

Firmin Didot

On peut Ă©galement citer parmi les typographes cĂ©lĂ©bres au XXe siĂšcles le suisse Max Miedinger (police Helvetica), l’allemand Hermann Zapf (polices Palatino, Optima..) et bien sur beaucoup d'autres.


Le mĂ©tier du typographe a beaucoup Ă©voluĂ© depuis le dĂ©but de l'imprimerie.  Les typographes Ă©taient de vĂ©ritables maitres artisans qui maitrisaient plusieurs savoir-faire en imprimerie, gravure, voire chimie pour les encres..


De nos jours la révolution numérique a spécialisé les métiers de la typographie, d'un coté les métiers de l'impression et de l'autre les métiers de la création graphique.